▼ Mois
▼ Auteur-s
▼ Programme
▼ Catégorie
 

[Paris • France]

 

Terrains : Avec : le projet « Les mots qui touchent », Sébastien Thiéry, Marielle Macé, Philippe Vasset, Mathilde Roussigné

 

Pendant le festival Extra !, « Radio Brouhaha » s’installe au Centre Pompidou pour une série de trois émissions littéraires qui posent des questions aussi immodestes que : au fait, c’est quoi la littérature en dehors du livre ? Et qu’est-ce qu’une expérience littéraire ? Est-ce qu’on peut y jouer à plusieurs ? Et d’ailleurs où s’arrête la littérature ? Où commence-t-elle ? Qu’est-ce qu’elle n’est pas ? Qu’est-ce qu’elle a été ? Où la trouve-t-on ? Et depuis quand ? Et jusqu’à quand ? Ces questions, « Radio Brouhaha » les posera trois après-midis durant à des artistes, des écrivain.e.s, des performers, des chercheus.r.es, en collaboration avec des étudiant-es du master création littéraire de l’Université Paris 8, dont « Radio Brouhaha » est une émanation.

 

« Radio Brouhaha » est un projet conçu par Lionel Ruffel comme une chambre d’écho à cette littérature brouhaha évoquée dans son essai Brouhaha, les mondes du contemporain (Verdier, 2016). Le moment contemporain de la littérature se caractérise en effet par la multiplication et la diversification de ses espaces de publication : livres, performances, lectures, salons, groupes, espaces numériques divers.

 

« Radio Brouhaha » distingue, sans forcément les opposer, une littérature-silence, reposant principalement sur l’imprimé et une littérature-brouhaha (exposée, performée, in situ, multi-support) à laquelle elle se consacre. S’appuyant sur un médium, la radio qui a parfaitement su s’adapter aux mutations numériques et qui devient jour après jour un outil essentiel pour la création et la diffusion de la littérature hors livre, « Radio Brouhaha » produit des programmes « live » de recherche et de création, et archive des enregistrements de projets menés notamment au sein du master création littéraire de l’Université Paris 8.

Enregistré le 6 septembre 2018 au Centre Pompidou par l'équipe de la r22 Tout-monde.
Mixage : Victor Donati

Les mots qui touchent • Journal de bord 01

[Paris XXème • France]

 

Chaque lundi après-midi, l’Atlas, un espace de travail porté par Khiasma dans la rue Léon Frappé (Paris 20e), accueille des grands adolescents animés par un désir d’expression.

 

En compagnie du rappeur Da Pro et de la psychologue Juliette Delestre, qui les ont tous deux accompagné vers l’écriture, ils ont posé sur le papier leurs espoirs, leurs frustrations, leurs découvertes. Pour la plupart venus il y a peu de Guinée, du Mali, de Côte d’Ivoire, la France n’a de cesse depuis leur arrivée de leur dessiner des situations d’attente, de non-reconnaissance de leur parcours, de non-écoute et de précarisation. Ensemble, ils ont investi l’Atlas comme un lieu de courage, de communauté, et se sont saisis de cet espace pour formaliser, outiller et adresser leurs colères, leurs désillusions, comment ils appréhendaient leur avenir. Ils ont écrit semaine après semaine de grands textes qui habitent avec souveraineté la langue qu’ils apprennent, qu’ils ont travaillé à assumer, à performer.

 

Le projet Ici Bientôt à l’initiative de Khiasma prévoit un ensemble d’ateliers d’écriture et d’éducation à l’image pour des adolescent·es favorisant le développement de l’esprit critique, l’estime de soi et les capacités à débattre avec autrui. Depuis début mai, l’Atlas, espace situé rue Léon Frapié (Paris 20), au coeur du quartier des Fougères, accueille des groupes d’adolescent·es qui échangent, s’interrogent, élaborent des textes, font grandir leur voix.

Un atelier accompagné par Da Pro, Juliette Delestre et Elvina Le Poul
Montage : Simon Marini
Le 13 juillet 2018