www.beirutartcenter.org/en/about — Beirut Art Center (bac) is a non-profit association, space and platform dedicated to experimental art in Beirut, Lebanon. Beirut Art Center was initiated by Sandra Dagher and Lamia Joreige in 2009. The aim of Beirut Art Center is to produce, present and contextualize local and international art researches and cultural practices in a space that is (...)www.beirutartcenter.org/en/about — Beirut Art Center (bac) is a non-profit association, space and platform dedicated to experimental art in Beirut, Lebanon. Beirut Art Center was initiated by Sandra Dagher and Lamia Joreige in 2009. The aim of Beirut Art Center is to produce, present and contextualize local and international art researches and cultural practices in a space that is open and active all year long and not requiring any entrance fees.
▼ Mois
▼ Auteur-s
▼ Programme
▼ Catégorie
 

Si Di Kubi Public Recording Sessions #2

[Beirut • Liban]

 

Hicham Khalidi écrit, à propos de l’exposition qu’il a réalisé pour la biennale de Sharjah au Beirut Art Center, « l’artiste franco algérien Mohamed Bourouissa a initié une plateforme avec des artistes de Paris et de Beirut, dont DJ SINA, le musicien Sharif Sehnaoui, la photographe Dorine Potel, les artistes Tony Chakar et Ghida Bahsoun. Ensemble ils ont conçu des compilations musicales qui interrogent directement les mécaniques néolibérales qui sous-tendent la production musicale, proposant une approche plus collaborative et open-source de la notion de droits d’auteur.

 

Chacun des albums ainsi produits détermine une thématique liée au langage, à la gentrification, à l’économie, et sera redistribuée dans les circuits informels de la distribution et de l’échange. »

 

Les enregistrements mensuels ont eu lieu dans l’installation dont Mohamed Bourouissa a été l’instigateur, et ont ainsi intégré une forme de collection permanente, amplifiant ainsi le répertoire musical mis à disposition du public pour qu’il se l’approprie et qu’il entre en relation avec ses contenus.

Enregistré par Mohammed Bourouissa

Si Di Kubi Public Recording Sessions #1

[Beirut • Liban]

 

Hicham Khalidi écrit, à propos de l’exposition qu’il a réalisé pour la biennale de Sharjah au Beirut Art Center, « l’artiste franco algérien Mohamed Bourouissa a initié une plateforme avec des artistes de Paris et de Beirut, dont DJ SINA, le musicien Sharif Sehnaoui, la photographe Dorine Potel, les artistes Tony Chakar et Ghida Bahsoun. Ensemble ils ont conçu des compilations musicales qui interrogent directement les mécaniques néolibérales qui sous-tendent la production musicale, proposant une approche plus collaborative et open-source de la notion de droits d’auteur.

 

Chacun des albums ainsi produits détermine une thématique liée au langage, à la gentrification, à l’économie, et sera redistribuée dans les circuits informels de la distribution et de l’échange. »

 

Les enregistrements mensuels ont eu lieu dans l’installation dont Mohamed Bourouissa a été l’instigateur, et ont ainsi intégré une forme de collection permanente, amplifiant ainsi le répertoire musical mis à disposition du public pour qu’il se l’approprie et qu’il entre en relation avec ses contenus.

Enregistré par Mohammed Bourouissa

[Beirut • Liban]

 

Cet échange s’est déroulé au Beirut Art Center comme une séance de travail entre quatre acteurs de l’art engagés, à différents titres, dans des projets institutionnels construits à partir de rien. Elle offre simultanément une introduction et une préparation à un cycle sur la réinvention de l’institution artistique, en principe issue d’un état et d’une collectivité, dès lors qu’il s’agit de contextes dépendants du seul financement privé. Ce sont souvent les artistes qui donnent l’impulsion de plateformes et projets « publiques » dans une scène artistique locale donnée, à la condition cependant de passer le relai à des professionnels et d’ouvrir la conversation à différents outsiders et générations.

 

Contributeurs : Marie Muracciole, directrice du Beirut Art Center, Pooja Soud, directrice de Khoj, New Dehli, India; Mats Stjernstedt, ancient directeur de Kunstnernes Hus à Oslo, Norway, directeur de Malmo Kunsthalle, Lamia Joreige, artiste et co-fondatrice du Beirut Art Center.

Enregistré par le Beirut Art Center.