▼ Mois
▼ Auteur-s
▼ Programme
▼ Catégorie
 

[Paris • France]

 

« En tant que mot lancé dans l’espace, je ne sens pas le besoin de le décrypter et de le justifier même si je peux jeter des lumières sur son apparition. La façon dont je vois et je sens que si je parle de ce poème, je l’appauvris. Pour moi c’est une tentative de prononcer un mot et si on prononce un mot avec son corps, si on prononce viscéralement au lieu de le prononcer uniquement au bout des lèvres dans une fonction du mot, dans une phrase en fin où il a une fonction subalterne finalement parce qu’il est là pour servir à formuler une pensée, une idée. Or ce mot est lissé dans son existence matérielle et le passage d’une syllabe à l’autre ouvre des labyrinthes enfin, je suis persuadé que si on prononce vraiment un mot, on dit le monde, on dit tous les mots. Si on essaye de faire corps avec le mot alors on fait corps avec le monde et on sert tout son pouvoir d’explosion et le mot est une vibration solidifiée finalement, il est dans un état d’esclavage par définition parce qu’il est cristallisé dans un concept. Mais si on le sort de sa forme et de sa condition de mot, sa condition limitée à ce qu’il est enfin, le mot est comme un être, enfin, qui est enfermé dans sa condition humaine et qui est ce qu’il est. » Ghérasim Luca, France Culture, 1977.

Le CD Luca Babel – Parcours dans l’œuvre de Ghérasim Luca (1913-1994) , 1 CD, 72 minutes.
Patrick Fontana www.grenze.org
Prises de son et mixage : Jean-Baptiste Fave.
Musique : Aelters, Léa Nguyen à la Cithare vietnamienne (Dan Tranh).
Crédit Photos : Matthieu Gauchet, Seb Godefroy. Production : Khiasma, Patrick Fontana, Association Emmaüs-Solidarité (AFB direction Rose-Marie Ryan) avec le soutien de JT international France, Drac Île-de-France, l’association l’œil à l’écoute http://www.loeilalecoute.org/
Patrick Fontana a reçu le prix « Coup de cœur 2014 » de la commission « Parole enregistrée et documents sonores » de l’Académie Charles Cros.